dimanche 5 décembre 2010

A OUFOU aussi, un projet d'Agriculture durable avec production de compost est en cours de réalisation à partir de décembre 2010.

Lire le projet tel qu'il est présenté par GAE SAHEL, l'ONG malienne qui pilote et suit l'opération pour un ensemble de village de la commune de BAYE. Cliquer ici pour télécharger le rapport de GAE SAHEL.

Compte rendu de la réunion du groupe Champfleuri du 24 novembre 2010

Pour télécharger le compte rendu qui a été rédigé par Mireille et relu et corrigé par Pierre et Jacques, cliquer ici

mercredi 17 novembre 2010

Nouvelles de OUFOU

Suite à la mission de Gérard VERSCHOORE responsable pour LACIM de la Région de MOPTI au MALI et à sa visite à OUFOU en compagnie de Niantégui DEMBELE et de Aliou KOUYATE (GAE Sahel) à OUFOU le 9 octobre 2010 voici les comptes rendus que nous recevons :





Double cliquer sur les documents pour les agrandir.















































 Le comité de jumelage d'OUFOU se fend d'une très belle et longue lettre à notre intention.
On pourra noter l'évolution qualitative dans la rédaction de ce courrier qui reste le lien fondamental entre notre groupe LACIM-Champfleuri et le village d'OUFOU.



Nouvelles de KANGARE

De : kane souleymane
Envoyé : mercredi 17 novembre 2010 14:08
À : Jacques FONTAINE
Objet : nouvelles


Bonjour Jacques

Un tour au village le week-end dernier m’a permis de constater le niveau d’évolution de certaines activités en cours d’exécution (le projet zaï, le maraîchage, le micro crédits aux femmes, la formation de la troupe musicale, l’école…
·    Pour le projet zaï, les objectifs sont atteints à plus de 80%. Cependant, la récolte étant en cours, il faut attendre début décembre (le temps que les paysans finissent les récoltes) pour que nous  puissions donner des chiffres exactes sur les rendements. La collecte des données est en cours (grâce à la fiche d’évaluation que nous avons élaborée).
Pour ce projet les résultats sont sans équivoques. La satisfaction est générale et la leçon semble être bien comprise par les bénéficiaires. Le ciel était généreux cette saison. Je joins une image illustrative d’un bénéficiaire avec un tas de sorgho (une partie de sa récolte car n’ayant pas fini de récolter sont champ)
·    Pour l’école de Kangaré : comme vous l’avez demandé,  la Boite postale reste sous/couvert de celle de la Commune BP 162 Rollo. Il n’y a pas eu d’ouverture d’une nouvelle boite postale pour l’école de Kangaré. Le nouveau directeur Sylvain SAWADOGO (tél 70 67 03 21) se dit prêt à assurer la continuité des échanges.
·    Pour l’école B le rendez vous avec Mr Sanou est prévu pour aujourd’hui 16 heures.
Pour l’école de Boulghin (numéro du directeur Mr Zabré : 76 17 63 01) les frais d’ouverture de la boite postale 39 900 fcfa frais forfaitaire à payer chaque année avant fin décembre 25 000 fcfa.
Le prix des timbres d’un colis posté vers la France est au minimum de 690 francs CFA.
Le nombre d’élève habilité pour les échanges est de 40 (Classe de CM1).
·    Pour l’encadrement de la troupe,  Dami est à pied d’œuvre il y a maintenant 3 semaines. Il n’y a rien de particulier à signaler.
·    Le maraîchage va encore démarrer en fin novembre. Kaabnoogo a pris la responsabilité de créer un autre site de maraîchage par la réalisation de 4 puits pour désengorger le premier site et augmenter le nombre d’exploitantes. Les puits seront réalisés en décembre 2010.
·    Pour le micro crédit octroyé aux femmes, il se fait de façon rotative : 22 femmes actuellement sont bénéficiaires. Ce crédit change de main chaque deux ans (le temps permettre aux bénéficiaires de constituer un capital propre grâce aux bénéfices réalisés). Le montant du prêt est de 20 000 francs cfa.
Voici alors quelques nouvelles pour le village.
à bientôt
Amitiés Souleymane


De : kane souleymane
Envoyé : jeudi 4 novembre 2010 11:36
À : Jacques FONTAINE
Objet : Re : Prêt accordé à Souleymane


Bonjour Jacques
Comme promis je vous envoie des images des champs de riz. les images sont prises le week-end dernier.





 



 

















































J'espère que vous allez bien et que les differents dossiers avancent. ici je suis sur le dossier de l'école que je presenterai au maire la semaine prochaine. comme je le disais dans un précédant courrier.  

Je démarre ce week-end mes activités d'embouche. Je suis très satisfait de pouvoir traduire en acte mes idées grâce à votre prêt et j'espère pouvoir faire prospérer cette entreprise.

















Photo de juin 2009 dans une ferme d'Ollois




Toute ma pensée à vous tous; je salue Mireille.
toutes mes amitiés
souleymane



dimanche 24 octobre 2010

Réalisation de l'école B provisoire à Kangaré

 La salle de classe provisoire de l'école B de Kangaré a été construite ce week-end par les villageois avec l'aide de Kaab-Noogo. Ce sont les jeunes "Pingouins Sans Frontières" qui ont apporté les fonds (1300€) pour payer les matériaux nécessaires (tôles, ciment...)

De : kane souleymane [mailto:kanesouleymane1@yahoo.fr]
Envoyé : dimanche 24 octobre 2010 22:30
À : Jacques FONTAINE
Objet : image du hangar à l'école B



L'image du hangar. il reste a construire le mur entre les piliers et ça sera fait en brique de banco en attendant de transformer cet hangar en salle de classe avec des matériaux définitifs. Déjà les élèves peuvent y prendre les cours.

Pour ce qui est du financement de l'école B définitive, en dur, aux dernières nouvelles les choses avances avec A.S.A.O. J'ai envoyé la lettre suivante à Monsieur Sanou, responsable de l'antenne A.S.A.O. de OUAGADOUGOU :
Message de Souleymane à ce sujet dimanche 24 octobre :

De : kane souleymane
Envoyé : dimanche 24 octobre 2010 22:23
À : Jacques FONTAINE
Objet : lettre au maire

Bonjour Jacques.
Comme promis je vous envoies la lettre scannée du maire de Rollo à son homologue d'Aubière.
Je profite de l'occasion pour vous joindre une image du hangar en construction à l'école B. Un instituteur est affecté pour tenir la classe du CP1 (les nouveaux élèves recrutés pour cette année scolaire).
Hier matin nous avons pu rencontrer les responsables de l'ONG ASAO. Apparement les choses vont bien se passer et nous devons retourner voir Monsieur Sanou à partir de demain pour certaines précisions sur le dossier. Nous avons eu l'assurance qu'il n'y a pas d'objection au co-financement mais nous devnos toujours talonner Mr. Sanou jusqu'à l'engagement final de l'ONG.
Concernant le projet qui doit être adressé au Conseil Général de Seine Maritime le Maire m'a aussi chargé de le proposer et il le présentera à Abdoulaye de SOS Sahel pour amendement. Aussi j'essayerai d'accélérer et j'espère que nous seront dans les delais.
Toutes mes amitiés
à demain et bonne nuit.
Souleymane







Projet de renforcement de la capacité fonctionnelle et opérationnelle de la troupe KOUNDE de Kangaré

Pour télécharger le rapport de la troupe "KOUNDE" de danseuses et musiciens de KANGARE, rédigé par Souleymane avec l'aide de Dami, cliquer ici.
Finalement après avoir consulté les membres du groupe LACIM-Clermont-Ferrand - Champfleuri par courriel ou téléphone, la somme de 445€ correspondant au devis (intégré au rapport ci-dessus) a été envoyée à Kaab-Noogo pour que la mission Dami puisse débuter dans les plus brefs délais.


De : Jacques FONTAINE
Envoyé : jeudi 14 octobre 2010 14:53
À : 'kane souleymane'
Cc : 'Lacour Michèle'; 'tagnin_percussion@yahoo.com'
Objet : Soutien à la Troupe KOUNDE de KANGARE
Importance : Haute

Souleymane,

Suite au rapport que tu as rédigé avec l’aide de Dami au sujet de la troupe de danseuses et de musiciens (Troupe KOUNDE) j’ai obtenu l’accord de mes amis du groupe LACIM-Champfleuri pour poursuivre l’action de soutien sur la base de ta proposition étayée par un devis à auteur de 292 500 fcfa soit 445 €.
Notre trésorière, Michèle LACOUR fait procéder à l’envoi de l’argent à Kaab-Noogo par le siège de LACIM à CROIZET.
Ce soutien de LACIM est destiné à porter la troupe à un niveau de compétence tel qu’elle puisse ensuite prendre son autonomie. Nous ne pouvons pas envisager pour le moment une aide qui irait à l’achat d’une sono et de matériel. Nous aurons des vœux à émettre pour l’organisation de cette troupe et son parcours vers l’autonomie mais nous en reparlerons ultérieurement. Il faudra que la troupe nous rende compte de son évolution dans les 3 mois à venir.
Merci de prévenir Dami que je vais tenter d’appeler de mon côté.
Amitiés

Jacques FONTAINE

Pas de panique, ces troubles de ROLLO, sont l'expression du jeu normal de la politique en démocratie

Evidement ça fait quand même drôle d'apprendre par internet qu'il se passe des événements de cette nature à ROLLO.
Issa OUERMI m'avait signalé au mois de juin ses problèmes avec un opposant de ROLLO. Je n'ai pas attendu les explications ci-dessous que j'ai demandées à Souleymane pour apporter mon témoignage de soutient au Maire.


De : kane souleymane 
Envoyé : mercredi 20 octobre 2010 12:20
À : Jacques FONTAINE
Objet : Re : Situation à ROLLO

Sur  la situation politique à la mairie de Rollo, il n'y a aucune crainte.
En fait il s'agit au fond d'une opposition entre des frères d'un même village transposée sur le champ de la politique.
Mr Kangoé souleymane, instigateur de la manifestation contre le maire, ex président du comité villageois de développement (CVD) de Rollo village, avait négocié ce poste auprès du maire en son temps, car selon les textes c'est le maire qui nomme les présidents des CVD.
Selon les textes le président du CVD doit résider dans la localité. Or ce monsieur une fois nommé a regagné Ouagadougou et ne revient quoccasionnellement à Rollo.
Il a reçu des reproches du maire qu'il ne digère pas. Ce monsieur accusait sans fondement le maire de détournement, de malversation financière, et avait même monté la population de Rollo contre le Maire sous prétexte que le maire est non seulement chef du village de Rollo mais aussi maire de la commune donc il cumule plusieurs fonctions.
Il a même organisé une assemblée publique avec les opposants politiques du maire pour le désavouer et a même posé une plainte contre lui, que le maire vous a même montré lors de votre visite en juin.
Le ministère burkinabé de l'administration du territoire, suite à ces plaintes du Monsieur, a dépêché une mission d'inspection chez le maire et cette mission dans son rapport a même félicité le maire pour son travail (le rapport existe).
Face à cette situation d'incitation aux troubles publique, et en application des textes, le maire a décidé en conseil, de démettre Mr Kangoé de ses fonctions et de le remplacer par quelqu'un plus voué, résident à Rollo pour éviter les entraves à la bonne marche des affaires de la mairie. C'est ainsi que ce monsieur, nanti a utilisé une partie de sa fortune pour recruter des jeunes à Ouaga puis à Rollo pour des manifestations en faveur de la dissolution du conseil municipal (source: les enquêtes de la police).
Le gouverneur qui s'est déplacé à Rollo pour calmer les rivaux a été hué par les opposants au maire. Mais il a fait remarquer publiquement que les textes ont été appliqués par le maire et il ne voit pas de raison pour sa destitution. Pour le moment la situation est calme, pas de remoud. Le gouverneur a encouragé le maire et lui a même témoigné le soutien du gouvernement.
La sanction pour les fauteurs de trouble est attendue après la présidentielle de novembre 2010.

Je ne manquerai pas d'exprimer votre soutien au maire.

CRISE DANS LA COMMUNE DE ROLLO : Le gouverneur du Centre- Nord joue les médiateurs

mercredi 13 octobre 2010.

Le gouverneur du Centre- Nord Mathieu Bebrigda Ouédraogo, s’est déplacé dans la commune rurale de Rollo le 6 octobre 2010. Objectif de ce déplacement : rencontrer les protagonistes de la crise qui oppose le maire à une partie la population.
La commune de Rollo dans la province du Bam est secouée par une crise socio-politique qui oppose une partie de la population à l’équipe municipale. Elle a d’abord donné lieu à une manifestation spontanée le 25 septembre 2010 dans l’enceinte de la mairie puis à une autre qui a occasionné la fermeture du marché le 3 octobre dernier suivie de casses dans la commune. Ces deux troubles ont davantage fragilisé le dialogue social dans la commune.
Le premier événement avait occasionné le déplacement du Secrétaire général de la province, Albert K Zongo et du directeur provincial de la police nationale sur les lieux en vue de restaurer le calme. A cette occasion, des échanges ont eu lieu entre l’Administration et la partie plaignante. Ces échanges avaient abouti à des conclusions fructueuses. Quelques jours après, cet accord a été violé, en témoigne la manifestation du 3 octobre 2010 au cours de laquelle des manifestants demandaient toujours la démission du maire, Issa Ouermi, et de son équipe.
Face à cette nouvelle situation, le gouverneur du Centre-Nord, Mathieu Bebrigda Ouédraogo s’est rendu le 6 octobre dernier à Rollo pour ramener le calme dans la commune. C’est ainsi que les différents protagonistes ont eu droit à la parole devant le premier responsable de la région pour exposer les motifs de leur mésentente. Après audition des deux parties, Mathieu Bebrigda Ouédraogo a d’abord expliqué que “le Burkina est un pays de paix et son président s’évertue à l’instauration de la paix dans la sous-région. Et partant de ce constat, Rollo doit tout faire pour ne pas être à la base d’une instabilité“. Il a aussi demandé aux deux parties de surseoir à tout mouvement qui sera de nature à troubler la quiétude dans la commune en attendant que l’Administration trouve une solution à leur discorde.
Il a conclu en proposant que la partie plaignante permette au conseil municipal et au nouveau CVD (Conseil villageois de développement) de Rollo de travailler en attendant que l’Administration examine les conclusions du rapport de l’inspection d’Etat sur la situation. Les deux parties ont félicité la démarche du gouverneur qui, sans doute, ramènera le calme dans la commune. La partie plaignante s’est également engagée au respect des conclusions de la rencontre qu’elle considère comme étant la bienvenue.
En marge de cette rencontre, le gouverneur a eu une séance de travail avec le préfet de Rollo puis les autorités administratives et communales de Kongoussi sur l’opération spéciale plan “B“ de l’Office national d’identification (ONI) expérimentée au Centre-Nord. Au terme de leurs travaux, il est ressorti que l’opération se déroule bien dans son ensemble dans la province du Bam en dépit de quelques difficultés mineures.
Asmado RABO (Collaborateur)
Le Pays

COMMUNE DE ROLLO : Des jeunes réclament la démission du Conseil municipal

jeudi 30 septembre 2010.

Une foule en colère a pris d’assaut la mairie de Rollo dans la province du Bam ce samedi 25 septembre 2010 pour empêcher le Conseil municipal de tenir sa session ordinaire. Les manifestants, en majorité des jeunes, dénoncent la mauvaise gestion de la commune depuis l’accession de Issa Ouermi à la tête du Conseil municipal. Ils demandent le départ de l’équipe municipale.
C’est dans un tohu-bohu que la population de Rollo a envahi les locaux de la mairie pour manifester son indignation et sa déception à l’endroit du maire de la commune rurale. Elle reproche à ce dernier et à son équipe, des malversations financières, des détournements de biens publics, des abus de pouvoir, des falsifications de documents, de faux et usage de faux, des rackets de la population, bref, une mauvaise gestion des affaires publiques. C’est un ancien étudiant en droit du nom de Lassané Maïga qui a détaillé en langue nationale les griefs contre le maire. Son intervention a été entrecoupée d’applaudissements et de slogans hostiles à l’équipe municipale.
 Le tout sous la surveillance de deux agents de la police locale.
A écouter les acteurs de la vie socio-politique de la commune, tout serait parti de la mise en place du CVD de Rollo. Selon Issa Kangoué, le maire a dissous l’ancien CVD de Rollo et mis en place un nouveau bureau à sa solde en plaçant uniquement des personnes qui lui sont dévouées. L’ancien président, El hadj Souleymane Kangoué a été remplacé par Hamado Ouermi dit Hamad Poum qui a déjà assuré plusieurs responsabilités sans avoir laissé de bons souvenirs. Selon toujours Issa Kangoué, l’intéressé se serait rendu coupable de nombreux détournements. En outre, la mise en place du nouveau bureau CVD n’a obéi à aucune règle, selon M. Kangoué. Le maire a réuni quelques personnes qui ont peur de lui pour communiquer les noms des membres du bureau CVD qu’il avait déjà préparé", a-t-il fait savoir.
Mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la nomination de Hamado Ouermi comme président du CVD, a estimé Issa Kangoué. "C’est pour cela que nous demandons le départ d’eux tous parce qu’ils sont contre le développement de Rollo", a-t-il conclu. A la question de savoir s’ils ont les preuves de ce qu’ils avancent, Issa Kangoué affirme ceci :“le maire a changé le nom du gardien de la mairie qui était Ouermi avec « O » pour mettre Wermi avec « W » afin de pouvoir l’engager à la mairie (...). Il a contraint les maraîchers à payer 1 000 F CFA par caisse de tomate vendue l’année passée sans quittance. Les animaux gardés en fourrière sont enlevés nuitamment à son profit et sous ses ordres. Doit-il continuer de nous diriger ? Alors j’invite les autorités à prendre leur responsabilité afin de nous éviter le pire “.
La version du maire
Après, nous nous sommes rendu au domicile du maire qui est aussi le chef de Rollo pour avoir sa version des faits. Entouré d’une vingtaine de ses partisans, le maire nous a d’abord remercié pour la démarche avant de nous confier ceci : “Effectivement, j’ai dissous l’ancien CVD de Rollo pour remettre en place un nouveau bureau CVD. Mais je précise que c’est en conformité avec les textes. Chaque village doit avoir un CVD mais pour le cas de Rollo, il se trouve que 4 villages (Barkana, Barkana Foulbés, Rollo Foulbés et Tanlili ) étaient rattachés au village de Rollo pour former l’ancienne commune qui était présidée par un Président de délégation spéciale (PDS).
Avec la communalisation intégrale dans notre pays, j’ai écrit au MATD pour demander le rétablissement de ses villages. Ce qui a été fait le 5 mars 2010 suivant lettre n°2010-287 /MATD/SG/DGCAF/DOAT portant correction sur la liste des villages de la commune de Rollo. En application de cette lettre, le CVD de Rollo ne peut plus couvrir ces 4 autres villages qui doivent maintenant avoir leur CVD. Aussi, l’ancien président CVD, qui est un fonctionnaire retraité, réside à Ouagadougou au secteur 15 de Ouagadougou. Pourtant, le guide du CVD dit qu’il faut résider dans le village pour pouvoir être membre. En 2007, quand il voulait être président, il a déménagé quelques jours à Rollo, et a soudoyé la population pour qu’on le conduise.
Cette fois, comme il sait qu’il ne peut plus postuler, il a monté la population pour aboutir à ce que vous avez vu ce matin. Tout CVD mis en place après 30 jours est valide qu’il y ait installation ou pas selon le guide. Pourtant, le bureau de Rollo a été mis en place depuis le 17 août 2010. Quant aux réclamations, le même guide dit que 7 jours après la mise en place du bureau, aucune réclamation n’est possible. Alors, vous voyez que ces gens m’accusent gratuitement. Ils ont même déposé une plainte au MATD contre ma personne et une inspection est venue ici. Mais comme je suis astreint au droit de réserve, permettez-moi de ne rien vous dire pour le moment."
A la question de savoir ce qu’il envisage d’entreprendre contre les manifestants, le maire a fait savoir qu’il a vite informé Kongoussi de la situation qui prévalait. Pour le reste, il dit attendre de voir ce qui sera fait. Joint à Ouagadougou, l’ancien président nie les faits qui lui sont reprochés par le maire. Concernant sa résidence hors de la commune de Rollo, il affirme que la loi n’a jamais fait de discrimination quant au lieu de résidence et estime que c’est le maire qui aurait fomenté tout cela. Au moment où nous quittions Rollo aux environs de 14 h le 25 septembre, les manifestants étaient toujours sur leur position et se disaient déterminés à y rester jusqu’à ce que le maire démissionne. Aux dernières nouvelles les meneurs de la fronde à savoir Lassané Maïga et Issa Kangoué ainsi que des vieux ont été entendus par la police de Kongoussi le 27 septembre. Ils sont repartis libres chez eux et reviendront répondre à nouveau s’il y a lieu.
Asmado RABO (Collaborateur)
Le Pays

dimanche 17 octobre 2010

dimanche 10 octobre 2010

mercredi 29 septembre 2010

Ordre du jour de notre réunion de groupe LACIM du 29 septembre 2010 chez Jacques

Je vous confirme donc la prochaine réunion de notre groupe « LACIM – Champfleuri » le mercredi 29 septembre à 20H15 chez moi.

L’ordre du jour est une fois de plus assez chargé mais nous mettrons la priorité aux témoignages des jeunes qui sont allés cet été à Kangaré et que nous aurons la chance d’avoir parmi nous (au moins partiellement).

- Compte-rendu du séjour à Kangaré des 4 jeunes musiciens (Flore, Sophie, Aude, Vincent) et des 4 étudiants de Pingouins Sans Frontières (Amélie, Clément, Faïza et Mathilde)
Il y aura des projections de photos pour rendre plus vivants ces témoignages.
- Bilan du projet zaï que nous avons financé à Kangaré en 2010
- Financement et construction de l'école B de Kangaré (financement : LACIM serait sollicitée à hauteur de 11 000 euros)
- Bilan et prolongement du projet de soutien au groupe de danseurs et musiciens de Kangaré avec Dami (musique, culture)
- Nouvelles d’Oufou (mission imminente de Gérard VERSCHOORE)
-Projet de mission sur le terrain, fin 2010 ou début 2011.
et si on a encore du temps :
- Nouveaux statuts
- La communication sur nos actions
- Idée d'une manifestation LACIM associant les 3 comités LACIM de l'agglo.
-Questions diverses

En attendant allez naviguer sur les blogs suivants :
http://lacimchampfleury.blogspot.com/
http://www.kaabnoogo.blogspot.com/ sur lequel vous pourrez voir un beau compte rendu en images de Souleymane sur : « La technique de production agricole par le zaï comme une alternative aux mauvais rendements agricoles »
http://pingouinssansfrontieres.blogspot.com/
http://aubiere-rollo.blogspot.com/ le blog de la commission extra municipale d’AUBIERE au sujet du jumelage AUBIERE-ROLLO.

Sans oublier le nouveau site de LACIM : http://www.lacim.fr/

Nouvelles de KANGARE en cette fin de saison hivernale


De : kane souleymane
Envoyé : lundi 27 septembre 2010 19:51
À : Jacques FONTAINE
Objet : nouvelles

Bonjour Jacques
Le week-end j'étais au village. j'ai eu un entretien avec la troupe musicale.
Il m'ont fait le bilan financier des recettes de leurs prestations musicales. Je finalise donc le dossier, au plus tard jeudi je vous envoie la proposition de projet avec le bilan. J'ai rencontré Dami ce matin pour en parler.
Au village la saison hivernale tire vers sa fin. je vous envoie des images des champs de zaï en phase d'éclosion.
Si la nature continue de nous accorder ses faveurs (seulement deux bonnes pluies), nous sommes sûr de réaliser au moins 80% des objectifs de ce projet.
Le rendez vous avec M SANOU sur l'école B est reporté à demain mardi à 16h.
Nous n'avons pas encore reçu la réaction des étudiants qui nous ont promis de financer le hangar. ils m'avais signifié que le transfert allait s'effectuer la semaine dernière. nous avons donc fait ramasser les agregats pour la construction. nous espérons qu'ils réagiront le plus vite car les cours doivent commencé le 1er octobre.
Je vous parlerai encore de mon projet d'embouche
Amitié à demain

mardi 17 août 2010

Nouvelles de KANGARE

De : kane souleymane [mailto:kanesouleymane1@yahoo.fr]
Envoyé : vendredi 13 août 2010 11:54
À : Jacques FONTAINE
Objet : le rapport du projet zaï

Bonjour Jacques
Je suis très content de vous écrire. après un sejour de 2 semaines au village voici le rapport d'exécution du projet zaï. vous avez le bonjour plus que affectueux du chef de village qui à la moindre occasion que nous rencontrons me demande de vous transmettre l'expression de sa forte reconnaissance car dit -il toujours aux villageois "c'est une très grande chance pour nous d'avoir des gens dont le soucis est de vous réveiller de notre profond sommeil".

Il ajoute que "l'amitié qui nous lie entre Jacques et ses compagnons de LACIM est une chance sacré pour le développement de notre village et notre bien être personnel que nous devons "jalousement" garder et entretenir.
Pour ma part, je note l'impact profond de votre action sur la population de Kangaré, le sérieux et la détermination dont vous faites preuve dans vos actions en faveur du développement de notre village.
Le grand livre de l'histoire retient déjà vos noms.

-les nouvelles de l'école: 28 élèves présentés au CEP; 26 admis et 02 échecs. tous les admis ont plus de 100 points/160. le niveau est bon et tous sont proposés pour une place en 6ème au CEG de Rollo.
- Animation culturelle: Dami a séjourné au village pendant 17 jours. bilan appréciable au dire des membres de la troupe. un travail de fond a été fait lors de son séjours. aujourd'hui je le rencontre pour des échange concernant la troupe.
- bilan du séjours des jeunes Français: très positif pour nous. une bibliothèque (2 armoires achetées et plus de 50 oeuvres) financée pour les élèves, les étudiants, les alphabétisés du village.
un hangar pour l'école "B" pour la deuxième classe.
-projet riz fluvial financé par le PNGT2 exactement 16 hectares aménagées et emblavées par environ 200 paysans. une extension de 20 ha est prévue pour la campagne à venir par une autre ONG chinoise (identité à confirmer). quelques images prises le 29/07/2010.
-semaine de reboisement prévue au village à partir du 15 août 2010 et j'y retourne pour une semaine car je suis en congé.
Toutes mes amitiés

DEUXIEME RAPPORT D’EXECUTION DES ACTIVITES DU PROJET D’APPUI A LA PRODUCTION AGRICOLE A KANGARE COMMUNE RURALE DE ROLLO REGION DU CENTRE NORD

Message de Souleymane du 13 août 2010 :

INTRODUCTION
La plupart de la population de la partie nord du Burkina Faso est constamment exposée à la menace des famines. Cette situation est due aux conjonctures céréalières récurrentes (l’agriculture étant la principale activité économique et de survie) causées par les insuffisances pluviométriques qui empiètent sur les rendements agricoles. Cet état de fait ne laisse pas les acteurs au développement indifférent. « Le Projet d’Appui à l’agriculture villageoise à Kangaré» est née de la volonté conjuguée de l’association Kaab- Noogo, du comité de jumelage de Kangaré et leur partenaire LACIM Clermont Ferrand Champfleury (France) de lutter contre l’insécurité alimentaire dans le village de Kangaré. Sa mise en œuvre vise la réduction des risques de famines dans le village. Financé par LACIM Clermont Ferrand Champfleury, les activités de ce projet ont débuté en janvier 2010. Le présent rapport narratif fait le point du niveau d’exécution des activités dudit projet, souligne les difficultés rencontrée et fait des suggestions.

Objectif général :
L’objectif général de ce projet est d’appuyer la production agricole dans le village de Kangaré par la formation des agriculteurs/ agricultrices villageois (chef de ménage ou propriétaires de champ) en technique de (production agricole) Zaï, semi et de production de compost et leur équipement afin qu’ils puissent durablement augmenter leur rendement à 84% l’hectare à partir de la campagne agricole 2010.

Objectifs spécifiques :
- former 40 agriculteurs villageois en technique de zaï, composte semi en ligne ;
- atteindre l’autosuffisance alimentaire ;
- réduire les risques de famines ;
- renforcer la capacité de production des agriculteurs à Kangaré ;
- augmenter les rendements agricoles d’au moins 84,6%
- asseoir une agriculture durable ;
- créer des emplois temporaires pour les jeunes dans le village.

Résultats attendus :
- 40 agriculteurs/ agricultrices villageois (chef de ménage ou propriétaires de champ) formateurs sont formés en technique de (production agricole) Zaï, semi et de production de composte.
- Au moins 128 tonnes de fumure organique (composte) sont produites et utilisées dans les champs durant la campagne agricole 2010 ;
- 40 hectares de Zaï sont emblavées par les agriculteurs/ agricultrices à Kangaré ;
- le rendement à l’hectare de mil est passé de 650 kilogrammes moyenne actuels à 1,2 tonnes soit une augmentation de 84,6% ;
- 40 nouvelles fosses fumière sont construites et alimentées de Janvier à juin 2010.
- 30 jeunes gens ont trouvé une occupation qui les procure un revenu.
- 40 agriculteurs villageois sont équipés en matériel de travail agricole.

L’exécution des activités
1- identification (cf commentaire du premier rapport transmis en février 2010).

2- Exécution de la formation (cf commentaire du premier rapport transmis en février 2010).

3- (cf commentaire du premier rapport transmis en février 2010).

4 - Construction des fosses fumières et production du composte

40 fosses fumières sont construites par les bénéficiaires du projet qui ont démarré en même temps la production du composte. Le tableau suivant décrit la situation de la production du composte :

Un nouveau remplissage des fosses est en cours. Les agrégats utilisés sont les ordures ménagères biodégradables ainsi que les excréments d’animaux. Ce composte sera utilisé à la campagne agricole prochaine.

Aperçue générale de l’exécution des activités du projet
- Les activités du projet évoluent normalement.
- Ce projet a engendré l’enthousiasme des bénéficiaires et de la population en générale qui se sont fortement mobilisés autour de la réalisation de ses activités.
- Sur le plan de l’hygiène, la production du composte contribue énormément à l’amélioration de la salubrité sur l’aire du village car ces fosses constituent désormais des poubelles.

Quelques difficultés : l’installation tardive de la saison pluvieuse a mis en retard la campagne agricole et présentement les plants de mil est au stade de l’étalage. Néanmoins les champs présentent dans leur ensemble une très bonne physionomie ce qui donne des espoirs de bonne recolte. Le niveau pluviométrique est actuellement acceptable (une pluie en moyenne tous les 2 jours depuis le 28 juillet 2010 ; nous déplorons le fait qu’il n’y ait pas des instruments de mesure).

A la lumière des données du terrain, l’exécution de ce projet ne pose pas de difficultés majeures. Dans les rangs de ceux qui n’ont pas encore bénéficié du projet on constate des initiatives privées similaires aux activités du projet.

Voici quelques images des champs de zaï prises le 08/08/2010


















Des photos également des cultures de riz entreprises sur 16 hectares financé par le PNGT2 :



lundi 5 juillet 2010

KUODI, villageoise du Bénin


A voir absolument quand il sera rediffusé ou postcasté !!
 Documentaire de 50' écrit par Patrick Profit, Caroline Gomez et Isabelle Wayaffe, réalisé par Patrick Profit, et produit par Atmosphère. 2006.

Au nord du Bénin, dans le village de Nanagadé, la jeune adolescente Kuodi partage son temps entre sa vie de famille le week-end et le collège la semaine. Cette jeune fille, une élève assidue qui rêve de devenir sage-femme, est une privilégiée : son instruction la met à l'abri de ' l'échange ', sorte de mariage arrangé qui s'inscrit dans les traditions ancestrales du village. Mais tout le monde n'échappe pas si facilement à ce risque...

mardi 15 juin 2010

Pour découvrir l'association de femmes de OUAGA qui fabrique du beurre de Karité et du savon

Fédération des Associations DJIGUI SEME

Cliquer sur l'image ci-dessous pour l'agrandir.


Pour télécharger le document ci-dessus, cliquer ici.

lundi 14 juin 2010

Interview du Maire de ROLLO, Issa OUERMI, le 24 mai 2010 par Jacques FONTAINE

Mission de Jacques FONTAINE au BURKINA FASO en mai 2010



Compte rendu de mission de Jacques FONTAINE,

du 20 mai au 30 mai 2010 au Burkina FASO

L’objet de la mission est triple :

-Au titre de LACIM rendre visite à Kaab Noogo à OUAGA et au village de KANGARE pour évaluer les projets en cours de réalisation et se faire une idée des projets à venir.

-Au titre de la coopération décentralisée AUBIERE-ROLLO, rencontrer le Maire de ROLLO et le chargé de mission de SOS-SAHEL en charge des maîtrises d‘œuvre des projets.

-Développer à OUAGA des relations utiles pour les projets LACIM et pour la coopération en générale.

Pour lire la suite du compte rendu : télécharger le document en cliquant ici.

Pour découvrir l'ONG allemande O.S.A.O. susceptible de financer l'école B de KANGARE : cliquer ici.

Des photos seront bientôt disponibles pour illustrer cette mission.

Merci pour vos commentaires !!!


mardi 20 avril 2010

Compte rendu de la visite de Gérard Verschoore à OUFOU en janvier 2010.

Cliquez ici pour télécharger le document.

Rapport de mission de Gérard Verschoore sur sa visites des villages jumelés de la région de MOPTI

Téléchargez le compte rendu en cliquant ici.

Lettre du Comité de jumelage de KANGARE de décembre 2009

Le Comité de jumelage de KANGARE nous écrivait en décembre 2009 la lettre suivante que vous pouvez télécharger en cliquent ici.
Malheureusement il a fallu 4 mois pour qu'elle parvienne à nous et ce n'est pas qu'un problème de courrier postal!!!

Lettre des jeunes de la troupe "KOUMDE" de KANGARE

Avec près de 3 mois de retard nous recevons la lettre (datée du 01/02/2010) des jeunes de KANGARE que nous avons aidés pour former un groupe de musique. Ces jeunes ont créé la troupe "KOUMDE".
Télécharger la lettre au format "pdf" en cliquant ici.

mercredi 7 avril 2010

Récupération et utilisation de l'eau de pluie dans les pays en développement


L’Arene a souhaité mettre à disposition des collectivités et des acteurs de la coopération une étude sur le recueil de l’eau atmosphérique, eau de pluie mais aussi rosée et nuages, centrée sur deux niveaux : l’étude d’expériences existantes qui donnent des informations fines diversifiées selon les sites, les communautés et l’analyse de leurs conditions d’existence et de réalisation intégrant l’exploration de critères durables, la confrontation à des acteurs de la coopération en lien avec des opérations in situ, avec un groupe de travail et un atelier d’échange.

Arene - Avril 2010

Pour télécharger le rapport de l'ARENE :
http://www.areneidf.org/medias/publications/recuperation_et_utilisation_de_leau_de_pluie_dans_.pdf

Proposition d'ordre du jour pour la et les prochaines réunions de LACIM Champfleuri



  1. Point sur l’avancement des projets soutenus par notre groupe et mise en œuvre par nos 2 jumeaux, KANGARE et OUFOU.
  2. Echanges de vue sur les perspectives d’avenir en termes de projets au vu des réalisations antérieures, des dynamiques constatées sur le terrain et des moyens financiers que nous pouvons mobiliser. Autrement dit quelles peuvent ou quelles doivent être nos ambitions pour nos jumeaux et sur quelle durée. (C’est un débat général qui concerne l’ensemble de LACIM).
  3. Quels prolongements futurs à notre action d’agriculture durable, quelles priorités affichées par les jumeaux aurons-nous tendance à soutenir.
Visiter le blog Désirs d’Afrique à l’adresse :
http://desirsdafrique.blogspot.com/2010/04/une-experience-pilote-dagriculture.html : Une expérience pilote d'Agriculture Durable au Burkina Faso ; Association inter villages ZORAMB NAAGTAABA - FERME PILOTE de GUIE
  1. Doit-on au sujet de ces moyens financiers se limiter à notre capacité de recueillir nos dons où doit-on rechercher d’autres voies de financement en organisant des manifestations à but caritatif (ex . : expo de peinture, concert) et/ou déposer des dossiers de demande de subventions (communes, département, fondations, AGIR abcd….).
  2. Rôle de notre groupe LACIM Champfleuri dans la relation Aubière-Rollo. Participation à la fête de la Sainte Cécile à Aubière sur une thématique « musiques africaines », les 20 et 21 novembre 2010 au côté de l’ONG « Partage ».
  3. Voyage en Afrique des jeunes Vincent, Aude, et Flore et des étudiants de Polytech’ Clermont à l’été 2010. Leurs contributions à Kangaré et Rollo.
  4. Feuille de route pour une mission fin mai 2010 de Jacques à Ouagadougou, Rollo et à Kangaré.
  5. Visite du Gouverneur de la Région Plateau Central accompagné de personnalités du Burkina Faso en Auvergne, du 19 au 23 avril.
  6. Visite en juin 2010 de Alassane Dicko, guide au Pays Dogon, au Mali, qui connait bien LACIM et qui a contribué à l’acheminement des ordinateurs sur Ouaga pour l’association Kaab Noogo. Nous pourrons avoir avec lui un échange de vue sur le concept de tourisme solidaire.
  7. Préparation de l’assemblée générale de LACIM qui se tiendra le samedi 5 juin (AG elle-même) et le dimanche 6 juin (Ateliers thématiques) à CROIZET. Problème des procurations.
  8. Questions diverses

Compte tenu de l’ampleur de cet ordre du jour, des choix devront être fait pour approfondir certains point à notre prochaine réunion et d’autres à des réunions suivantes.
Mais tous les points doivent être évoqués pour montrer que nous avons du pain sur la planche. !!!
Jacques FONTAINE

Lutte contre la famine dans les zones à insuffisance pluviométrique

De : kane souleymane
Envoyé : mercredi 7 avril 2010 09:37
À : Jacques FONTAINE
Objet : bonjour

Bonjour Jacques
Merci de la piste d'information et de recherche sur le zaï que vous m'offrez à travers le site de l'AZN.
Je suis d'avis que vous le mentionner dans notre blog.
L'originalité et l'efficacité de cette méthode (technique de zaï) n'est plus à démontrer en matière de lutte contre la famine dans les zones à insuffisance pluviométrique. profondément, j'ai réfléchi et réfléchis sur cette méthode et sa portée. elle est a promouvoir par les acteurs qui investissent dans le domaine de lutte contre l'insécurité alimentaire.
Dans notre cas, à la fin de la campagne agricole 2010, nous espérons sans doute avoir 40 ménages (environ 400 personnes) libérés de la famine.
Merci à vous et à Mireille pour le cadeaux des ordinateurs à Kaab Noogo; merci pour le logiciel. Je ne manquerai pas de vous informer de la suite de l'utilisation de ses ordinateurs.
j'ai aussi vérifier que la mairie d'Aubière a pu faire le virement de 2500 euro pour la commune de Rollo pour l'éclairage et ce depuis le la deuxième semaine de mars.
toutes mes amitiés
Souleymane