jeudi 13 décembre 2007

Le projet d'espace maraîcher de Kangaré est en voie d'être terminé, nous constaterons les premières productions en janvier lors de notre visite.

Bravo à tous, les amis du groupe LACIM-Champfleury, les amis des amis qui participent au financement et surtout aux habitants de Kangaré dont le dynamisme nous a tous impressionné.
Personnellement je n'aurais pu imaginer une telle dynamique et je vous invite tous, sur la base de cette expérience dont on ne tardera pas à voir les formidables retombées, à faire du prosélytisme pour LACIM et les valeurs dont elle est porteuse.
N'oublions pas que nous devons assumer complétement nos engagements financiers.

Voici donc ci-dessous le message de Souleymane témoignant de cette fin de la phase construction et formation du projet.
Par ailleurs il nous confirme les rendez-vous que nous souhaitons avoir lors de notre voyage de janvier 2008.

Salut Jacques
Je suis de retour du village où je suis allé constater et orienter le déroulement des travaux d’installation du périmètre maraîcher.
- au niveau des puits, la première phase du busage est terminé (a savoir la limite de la nappe jusqu’en surface) l’eau est déjà apparu et les villageois sont entrain d’enfoncer de quelques mètres pour créer un poste important d’accumulation d’eau. Après ce fonçage la dernière phase du busage sera entamée. Cela ne prendra pas plus de 5 jours. Au plus tard le 25 /12 tout le dispositif sera prêt et les productrices peuvent commencer les semis et le repiquage.
- Pour la clôture et l’équipement des productrices en matériel de production ça y est c’est fait. La clôture est installée et l’équipement acquis. Et cela par le système d’avance que nous avons adopté avec nos fournisseurs.
- Pour la formation qui dure 2 semaines, c’est effectif car elle est en cours et prend fin ce mardi.
- Les pépinières des plants faites et dans exactement 10 jours les plants d’oignon, de chou et de la tomate seront prêts pour le repiquage.
Du reste je suis personnellement content car je suis persuadé que cet investissement tant réclamé par les village suscitera sans doute des imitatives individuelles de ce genre et cela est un pas très important pour un développement endogène et personne ne doute de ses retombées en matière de lutte contre la pauvreté.
Pour les différentes personnes que vous voulez rencontrer :
J’ai averti Mohamed, Léon (ex instituteur à Kangaré), la femme qui accorde les microcredits au FAARF, il me reste à prendre un rendez-vous avec le directeur provincial de l’enseignement de base et de l’alphabétisation, et le directeur local de PLAN. Cela je le ferai ce week-end. Pour Monsieur TAO et ses collaborateurs de la FNGN c’est officiel et vous n’avez plus besoin de leur écrire car je les ai rencontré et j'ai discuté avec eux. Vous les rencontrerez sur le périmètre et à Séguénéga au siège.
A l’école du village les maîtres sont prêts à vous rencontrer pour parler de l’éducation de l’hygiène et des relations de l’école avec celle de Jean Zay.
Pour le voyage nous avons averti illiass pour qu’il garantisse un 4x4. Moi et Zakaria vous accompagnerons.
Les chambres à kongoussi sont garanties pour la nuit du 3/10/08 à l’hôtel du lac.

Souleymane

mardi 4 décembre 2007

Suivi du projet "Espace Maraîcher" à KANGARE : suite ...

Salut Jacques
En concertation avec les autres membres de Kaab- Noogo nous ne trouvons pas de problème sur votre calendrier de voyage. cependant lorsque vous arrivez à ouaga nous verrons les petits aménagements en fonction de nos temps libres. Mais d'avance comme déjà évoqué au téléphone nous allons chargé Illiass pour qu'il garantisse un véhicule genre 4x4 pour le voyage.
Au village le busage des puits maraîchers a commencé. Nous avons engagé la formation qui débute la semaine prochaine. Pour la clôture nous avons lancé la commande à notre fournisseur à Kongoussi qui a commencé notamment la confection des cornières et autres.
Pour le règlement des busages des puits nous avons fait une avance 1/3 à l'entreprise. le reste est aussi échelonné en fonction de l'évolution des travaux.
Pour la formation nous comptons faire une avance de 50% en début de formation et le reste à la fin.
Pour le mois de décembre il nous faut alors une somme de 2 375 594 pour supporter les dépenses prévue. bien sur nous avons pris en compte le reliquat de votre dernier virement qui concerne les puits.
Cependant les 2/3 de ce montant sont sollicités dans les deux premières semaines de décembre.
A bientôt.
souleymane

mercredi 21 novembre 2007

Prospection de fonds pour financer le projet de KANGARE

A titre d'exemple je vous donne le sommaire du dossier que je donne aux amis que je sollicite pour qu'ils contribuent au financement de notre projet de maraîchage à KANGARE.
Toutes les pièces de ce dossier sont téléchargeables sur le blog.

Mot d'accompagnement du dossier :
___________________________________________________________________________

Jacques FONTAINE AUBIERE le 21 novembre 2007

Si tu veux nous aider à réaliser un investissement (dons) de 10.000€ pour la réalisation d’un espace maraîcher d’1 ha dans un village de 4000 habitants, KANGARE situé à 160 km au Nord de OUAGADOUGOU, dans la province du BAM, tu seras le bienvenu.

Ce village est jumelé à notre groupe Clermontois LACIM-Champfleury (appartenant à l’ONG, LACIM, Les Amis d’un Coin de l’Inde et du Monde – voir la plaquette et le bulletin semestriel).

On te tiendra au courant du formidable impact attendu dans cette opération.

Compte tenu de l’expérience acquise par LACIM dans ce type de réalisation au MALI (voir l’article joint : "Projets de maraîchage au Mali : une activité pour les femmes"), on peut déjà dire que le revenu global annuel retiré par le groupement de femmes du village (une centaine qui exploiteront cet espace), sera de l’ordre de 10.000€. Cela signifie que le revenu moyen annuel d’une femme de ce groupement, généré par cette activité, sera multiplié par 5 à 10.

Depuis 15 ans nous accompagnons ce village dans son processus de développement endogène avec de nombreuses réalisations que nous avons financées (voir l’historique ci-joint de notre jumelage)).

Le projet a été établi par les villageois eux-mêmes avec l’aide d’un jeune ressortissant diplômé est joint.

PS : Une attestation pour déduction fiscale te sera établie par LACIM.

9 rue Hector Berlioz - 63170 AUBIERE – Tél. : +33 4 73 26 04 99 ou +33 6 85 91 31 13 - jacques.fontaine5@wanadoo.fr

___________________________________________________________________________


Sommaire :

  • Plaquette 2007 de LACIM
  • Un exemplaire du Bulletin semestriel LACIM Infos
  • Article "Projets de maraîchage au Mali : une activité pour les femmes"
  • Historique de notre jumelage rédigé par Danièle Coantic
  • Projet d'installation d'un périmètre maraîcher à KANGARE

Préparation de la visite à OUFOU de Pierre et Danièle COANTIC et de Jacques FONTAINE

Comme pour notre visite à KANGARE en janvier 2008, celle à OUFOU se prépare et justifie l'envoi d'un courrier au village. Ici il faut saisir l'opportunité d'une visite de Niantégui dans le Panadougou début décembre pour transmettre une lettre aux villageois.
En effet vous savez tous qu'il n'est pas possible de communiquer par courrier postal avec cette région du MALI et avec le village, et encore moins par courriel .
Il y a bien Etienne BELLO, le Maire de BAYE qui m'appelle plusieurs fois par trimestre, depuis son portable, lorsqu'il est en déplacement à MOPTI, mais cela ne suffit pas à communiquer de façon précise.
Pour prendre connaissance de la lettre que je viens d'expédier au nom du groupe à Nantégui à BAMAKO avant son départ pour BAYE, cliquer ici.

Souvenir de notre visite de novembre 2004

Là encore nous débattrons au sein de notre groupe, lors de la réunion du 21/11/2007, de la manière dont nous devons conduire nos entretiens à OUFOU.
Jacques FONTAINE

mardi 20 novembre 2007

Vue aérienne de la commune de BAYE, pendant la saison des pluies


Ci-dessous, Vue sur l'ensemble du PANAGOUGOU où s'étend la commune de BAYE. On y situe très bien le SOUROU qui inonde une partie de la commune pendant l'hivernage. Dans cette période d'hivernage il n'est guère possible d'accéder à BAYE en venant de BANKASS par le Nord.

KANGARE vu du ciel par Google earth

Revenons sur les résultats de la campagne agricole 2007 au Burkina Faso

Il semblerait qu'il y a des problèmes à en croire "Le faso.net"
Salif Diallo : "Puisque je vous dis qu’il y a excédent céréalier..."
Rarement, bilan de campagne agricole aura suscité autant de polémique. C’est que, malgré l’installation tardive de la saison, les inondations et la fin précoce des pluies, le ministre de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques a annoncé la semaine dernière un excédent céréalier prévisionnel de 777 200 tonnes. "Faux", crie en chœur une partie de l’opposition et de l’opinion, qui trouve les chiffres bidonnés.
Pour la suite de l'article cliquez ici.

lundi 19 novembre 2007

Echanges avec Souleymane à propos du projet Maraîchage !

Bonjour SOULEYMANE,

On est en train d’envoyer sur le compte de Kaab Noogo la somme de 3500 €, cad un montant légèrement supérieur au devis de la société Tacheron.
Pour la formation des femmes c’est effectivement très bien de commencer mais il faut que FNGN accepte un petit délais de paiement de quelques semaines.
C’est peut-être sur cette prestation que la participation financière du village pourrait utilisée.
Je vais t’envoyer le planning de notre voyage au Burkina Faso et au Mali.
On va encore te donner plein de travail vu les questions que nous souhaitons soulever lors de notre visite.
As-tu reçu la lettre que Pierre t’as envoyée ainsi qu’au comité de jumelage et autres ?

A très bientôt.

Jacques FONTAINE




Bonjour Jacques,

j'ai effectivement reçu la semaine dernière le courrier des COANTIC qui annonçait votre arrivée prochaine au Burkina. ce courrier a aussi fait le détail de toutes les questions que vous voulez soulever lors de votre visite et nous prenons acte.
ce courrier est déjà parvenu au village car je l'ai tiré et envoyé.
au mon niveau il n'y a aucun problème je suis disponible a soutenir vos actions de développement et je ne cesserai de créer les conditions dans la mesure de mes possibilités pour donner plus de force à ce jumelage.
pour la formation nous l'engageons dès la fin de cette semaine. nous aurons le plaisir de vous accueillir ici au Burkina et a Kangaré
toutes mes amitiés
Souleymane

dimanche 18 novembre 2007

Les groupements NAAM au Burkina Faso

Pour la réussite du projet de maraîchage à KANGARE, il ne suffit pas d'investir dans la réalisation matérielle de l'espace maraîcher d'un hectare. La qualité et la rigueur de la phase de formation, de suivi et d'évaluation est essentielle. Nous faisons appel pour cette phase du projet, à la demande des villageois eux-mêmes (que notre groupe avait sensibilisé sur la question il y a déjà maintenant 6 ans) à la FNGN (Fédérations Nationale des groupements NAAM).

Il est donc intéressant d'en connaître ses fondements, son organisation et ses nombreux secteurs d'activités.
La lecture du document téléchargable ci-joint est donc tout à fait recommandée.
Il est probable que nous aurons par la suite à coopérer plus étroitement avec la FNGN. C'est la raison qui nous pousse, Pierre, Danièle et Jacques à rendre visite à cette Fédération dont le siège est à OUAHIGOUYA, non seulement pour bien cerner ce que sera leur prestation pour l'pération "espace maraîcher" mais aussi pour se projeter un peu mieux dans l'avenir de notre jumelage avec KANGARE.

Mais pour en savoir plus le mieux est d'aller naviguer sur leur site internet :
http://naam.free.fr/ADSL/index1.html

jeudi 15 novembre 2007

Le creusage des puits touche à sa fin. la dynamique du projet semble exceptionnelle.

Ci-dessous un récent échange de courriel entre Souleymane et Jacques à propos de l'espace maraîcher de KANGARE.

Salut Jacques
Comme annoncé dans un précédant message le village nous a confirmé que la nappe s'est signalée. le creusage doit momentanément s'arrêter pour commencer le busage selon les consignes de l'entreprise chargée de ces travaux.
Pour le volet formation des femmes en maraîchage, il est souhaitable qu'au moment où l'on procède au busage des puits et à l'installation de la clôture, nous en profitions pour exécuter la formation afin de pouvoir démarrer la campagne de production dans les meilleurs délais.
Nous pensons démarrer les semis dans le mois de décembre.
Merci de nous faire vos remarques et suggestions
Toutes mes amitiés
Souleymane

et la réponse quasi instantanée de Jacques :

Bonjour SOULEYMANE,

On est en train d’envoyer sur le compte de Kaab Noogo la somme de 3500 €, cad un montant légèrement supérieur au devis de la société Tacheron.
Pour la formation des femmes c’est effectivement très bien de commencer mais il faut que FNGN accepte un petit délais de paiement de quelques semaines.
C’est peut-être sur cette prestation que la participation financière du village pourrait être utilisée.
Je vais t’envoyer le planning de notre voyage au Burkina Faso et au Mali.
On va encore te donner plein de travail vu les questions que nous souhaitons soulever lors de notre visite.
As-tu reçu la lettre que Pierre t’as envoyée ainsi qu’au comité de jumelage et autres ?
A très bientôt.

Jacques FONTAINE



Préparation de la visite à KANGARE de Pierre et Danièle COANTIC et de Jacques FONTAINE

Pierre, Danièle COANTIC et Jacques FONTAINE se préparent à partir au Burkina, au Mali et au Niger pour rendre visite à nos villages jumeaux de KANGARE et OUFOU.

Ils viennent d'adresser, au nom du groupe, un courrier au village de KANGARE et à tous les différents interlocuteurs qu'ils rencontreront afin de préparer au mieux leur visite de janvier 2008.
Veuillez consulter cette lettre en cliquant ici.

La prochaine réunion du groupe LACIM-Champfleury du 22 novembre sera l'occasion d'un débat entre nous pour affiner la façon d'aborder les problèmes évoqués dans la lettre et de compléter leur mission par d'éventuelles autres considérations.

Leur agenda de voyage sera accessible par tous ceux et celles du groupe qui en exprimeront le souhait à l'adresse suivante : http://www.google.com/calendar/render?gsessionid=ISdlTPjsRck.

lundi 12 novembre 2007

La campagne agricole 2007 au Burkina Faso est jugée passable

Pour être mieux informé de ce qui se passe au Burkina Faso, il est intéressant d'aller naviguer sur le net et de feuilleter la presse indépendante.
Je me suis amusé à ce petit jeu dans la perspective de mon futur voyage de janvier 2008 et suis tombé sur "Le Pays" le journal où travaille notre ami Zakaria Gansoré. En cliquant ici consultez donc l’article intitulé : «Profil du groupe de Presse, Le Pays », vous y découvrirez l’organigramme de ce groupe et vous serez impressionné de constater la promotion de notre ami qui est passé Directeur de la Distribution et de l'expansion.

Vous aurez également des informations sur la campagne agricole 2007 qui vous donnerons une meilleure idée de ce que seront les récoltes. Cliquez ici pour télécharger l’article « La campagne agricole 2007 est jugée passable ».

Jacques Fontaine



On se retrouve mercredi 21 novembre chez les MERLIN

Rappel :

Réunion Lacim Champfleuri

Mercredi 21 Novembre

à 20 H 15 chez les Merlin.

L'ordre du jour est largement déterminé par nos discussions et décisions précédentes :

Le "plat de résistance" sera de faire le point sur les 2 gros projets sur lesquels nous sommes embarqués :

  • projet 1 (priorité 1) : aire de maraîchage à Kagaré (10 000 euros)
  • projet 2 (priorité 2) : crépissage école Oufou (5 000 euros)


avec leurs différents aspects :

  • avancement du projet de maraîchage à Kagaré,
  • financement de chacun des 2 projets,
  • le voyage de Jacques, Pierre et Danielle au BF et au Mali (et aussi au Niger) début 2008 (partent le 31 décb 07 pour 3 semaines) par rapport à ces 2 projets

Nicolas et/ou Elisabeth Merlin

mardi 6 novembre 2007

Suivi du projet d'espace maraîcher et devis de FNGN

Bonjour Jacques
j'espère que vous allez tous bien (la famille (petits fils), les amis).
j'ai donc recu les proposition techniques de la FNGN et j'extrais la partie budget pour vous car une volumineuse pour le scanage. néanmoins nous pouvons vous l'envoyé par courrier si vous desirez.
je profite repondre aussi a certaines questions ultérieurements posées concernant le nombre de femmes alphabétisée dans le groupement maraîcher. elles sont au nombre exact de 24.
pour les transferts de fonds au profit du village l'association kaab -noogo souhaite que tout se passe maintenant à travers le compte dont je vous avais communiqué les references. je les rappelle (Association KAAB- NOOGO s/c GANSONRE Zakaria 01 BP 3323 Ouagadougou 01 BF; banque: SGBB (société générale des banques au burkina) , agence ouaga N°01001; compte N°12214800801-97 )
les villageois ont debuté le creusage des puits maraîchers comme je vous l'avais affirmé.
mais l'entrepreneur chargé de buser les puits nous ont fait savoir qu'au signal de l'approche de la nappe fréathique on doit commencé le busage avant de continuer le creusage pour éviter les éffondrements. pour ce faire les creuseurs sont aujourd'huit à 4 et 5 mètres et bientot le busage doit commencer. je rapelle que nous avons dépêché un de nos membres pour surveiller l'évolution des travaux. aussi l'entrepreneur a un agent sur le champ pour la surveillance technique.

Devis de la

FEDERATION NATIONALE DES

GROUPEMENTS NAAM

BP40 TEL 40 55 65 29 PORT 76 04 78 84 Unité- Progrès -Justice

SEGUNEGA

BURKINA - FASO

PROPOSITION DU BUDGET DE FORMATION SUR LE MARAICHAGE,

D’APPUI / CONSEIL, DE SUIVI –EVALUATION AU PROFIT DU

GROUPEMENT MARAICHER FEMININ DE KANGARE

COMMUNE RURALE DE ROLLO/ PROVINCE DU BAM

PERIODE NOVEMBRE 2007- AVRIL/ MAI 2008

NOVEMBRE 2007


BUDGET DE FORMATION SUR LE MARAICHAGE (AU MOINS 5 SPECULATION)

RUBRIQUE

QUANTITE

PRIX

TOTAL

01

Prestation Formation en technique de maraîchage

12 jours dont

2jrs de préparation

2jr de rapport

8 jrs de formation

26850 pour 2 prestataires

322200


Taxes 18% sur le coût de la prestation




02

Prise en charge

12 jours

2500/ pers

60000

03

Déplacement

2x2

1350

2700

04

Fourniture

- bics noirs

- bics rouges

- markers

- bloc note

2

2

4

2

75

75

750

900

150

150

3000

1800

04

Saisie et tirage rapport, fiches techniques, support de formation

1

FF

10000

10000


Total



400 000


ARRETE LA PRESENTE SOMME A QUATRE CENT MILLE (400000) FRANCS CFA

BUDGET SUIVI- EVALUATION, ANIMATION /APPUI- CONSEIL

RUBRIQUE

QUANTITE

PRIX

TOTAL


VOLET SUIVI- EVALUTION




01

Déplacements et indemnité de prise en charge, prestation de service (au moins 3 fois /mois et au besoin)

6 mois

40000

240 000


Animation




03

Affectation d’un animateur au compte du groupement

-indemnité de prise en charge et prestation de service

6

55 000

330 000


total

570 000

NB- le chargé de maraîchage fournira à chaque 2 mois un rapport

- il effectuera des visite de travail sur le terrain au moins 3 fois par mois et chaque fois au besoin

- l’animateur est spécialement affecté pour le groupement en temps plein

Merci et n'hésitez pas à poser des questions et nous faire des suggessions dans notre engagement et volonté commune qui est de soutenir le développement de kangaré.
A bientot
Toutes mes amitiés
Souleymane

Merci de faire vos remarques à propos de ce devis et de les communiquer à J.F.

mardi 30 octobre 2007

Réponse de SOULEYMANE sur le projet de maraîchage

J'espère que vous aurez noté la réactivité exceptionnelle de notre ami Souleymane.


Bonjour Jacques et à tous,
merci des échanges fructueux que nous avons eu au téléphone qui mes permettrons de vous donner des éclaircissements sur certains points du projet de maraîchage au village. Merci à tous pour les efforts et le dynamisme auquel vous faites preuve dans votre élan de soutien pour le village de kangaré.
Je disais au téléphone que le début de creusage des puits était un peu retardé mais plus précisément il débutera ce vendredi (confirmation du village ce matin au téléphone).
Pour se faire l'entreprise chargé du busage enverra un de ces employés suivre le creusage afin qu'il respecte les normes techniques.
Nous avons privilégié le rapport qualité et prix dans notre choix de l'entreprise. Nous avons examiné trois dossiers d'entreprises en comité à ouaga à l'aides des conseils que nous avons eu auprès de FORAFRIQUE (une grande entreprise basé a ouaga spécialisée dans la réalisation des forages à grande échelle). parmi ces entreprises deux étaient plus près du village. Nous avons aussi constaté que les montants des autres propositions étaient relativement exagérés. En plus cette entreprise avait déjà été retenue par une ONG saoudienne qui a réalisé des puits à grand diamètre à kangaré. En plus le statut de cette entreprise (existence de siège, régularité ) nous permet de saisir facilement le responsable en cas de problème. Ce sont là des critères de crédibilité qui nous a amené à retenir cette entreprise.
Concernant la fourniture de matériel pour la clôture, la même procédure que celle au niveau des puits nous a permis de retenir l'établissement basé à Kongoussi.
Par rapport au fil de fer galvanisé nous prenons acte de votre remarque quant à son prix qui est lié aussi à sa quantité (400m x 3). Nous avons estimé que trois tour de fil de fer( les deux bouts et le milieu) rendra la clôture plus fort et durable. je prend acte aussi de la remarque de Jacques sur la manière de placer ce fil de fer illustrée par la photo pour éviter les erreurs.
Pour la ligne budgétaire FRAIS ADMINISTRATIF, il est bien vrai que nous nous somme inspiré du modèle du maraîchage au Mali pour l'élaboration du budget mais nous comprenons pour cette ligne les frais prévus pour des imprévus ou urgences qui pourront éventuellement survenir lors de l'exécution du projet.
Concernant la ligne évaluation finale (montant 250 000f), nous laissons le choix du prestataire à LACIM afin que l'évaluation puisse se faire en toute indépendance.
pour la FNGN les contacts sont en cours et vous aurez les informations nécessaires.

Souleymane

lundi 29 octobre 2007

Suivi du projet d'espace Maraîcher à KANGARE

Suite à un long échange téléphonique ce lundi 29 octobre avec SOULEYMANE, je lui ai adressé ce courriel pour lui confirmer les principaux points de notre conversation.

Bonjour Souleymane,

J’ai bien apprécié de t’avoir si longuement au téléphone et d’avoir pu échanger avec toi sur ce projet qui nous tient à cœur, le Projet d'espace maraîcher de KANGARE.

Je suis heureux aussi d’apprendre que ton affectation à OUAGA te satisfait bien et que de ce fait tu as pu faire venir ta compagne et ta fille à OUAGA.

En ce qui concerne le déroulement du projet, tu as bien compris que nous cherchons à accompagner au mieux la dynamique que tu as réussi à créer au village avec l’aide de Zakaria et de Kaab Noogo et ceci malgré les difficultés que nous allons rencontrer pour rassembler les financements nécessaires.

J’ai obtenu du Président André JOSSE que LACIM (siège social) nous avance les sommes d’argent nécessaires au fur et à mesure des besoins.

De notre côté, notre groupe de LACIM- Clermont-Champfleury nous nous engageons à rembourser à LACIM l’argent que celle-ci aura avancé.

Cela signifie pour nous une nouvelle dynamique fondée sur le projet que vous réalisez et qui soit à la haute de la dynamique qui est la votre et celle des villageois.

Tout le groupe se mobilise pour collecter les fonds nécessaires et sollicitant des amis et en organisant des manifestations susceptibles de rapporter de l’argent comme par exemple une exposition-vente au profit de LACIM de tableaux de peintres donateurs.

En ce qui concerne la mise en œuvre du projet nous avons une très grande confiance en toi et à ceux Kaab Noogo qui t’entourent.

Pour des travaux de cette importance nous avons l’habitude en France de demander plusieurs devis à des entreprises concurrentes mais dans la situation présente nous faisons confiance à votre capacité d’apprécier la validité du montant demandé par l’entreprise TACHERON GENERAL, d’autant que la somme globale est assez proche de ce que l’on connaît par ailleurs au MALI.

Dites nous malgré tout les raisons qui ont fait que vous avez choisi cette entreprise située à OUAGA plutôt qu’une autre située plus près de KANGARE.

Nous suivrons dans le détail les différentes étapes de la mise en œuvre du projet.

C’est la raison pour laquelle je te pose des questions sur les devis ainsi que sur le plan de financement du projet et sur le planning de la réalisation.

J’aurai dès que je recevrai le devis de la FNGN un contact direct au téléphone avec le responsable de ce groupement notamment celui que tu m’as signalé à Séguénéga, Monsieur TAO Noufou tél:00226 40 55 65 29, portable: 00226 76 04 78 84. En effet il est très important que le volet formation et suivi de l’opération soit réalisé dans les meilleures conditions possibles et j’ai besoin de connaître très précisément les différents volets de leur prestation. Merci donc de relancer la FNGN afin qu’elle nous fournisse le plus rapidement possible un devis détaillé.

Lors de mon prochain voyage au B.F. en janvier 2008 avec les Coantic, je rendrai visite à la FNGN.

Il est important maintenant que tu nous fasses signe dès que les puits auront été creusés par les villageois et nous précise le timing de l’intervention de l’entreprise T.G.S.P.F.C.B. pour le busage des puits. Nous allons nous arranger pour que l’argent nécessaire au paiement de sa prestation arrive à temps. Quelle part de paiement doit être faite à la commande ?

Pour ce qui est de la réalisation de la clôture de 400 m, je t’ai fait une remarque sur le prix du fil de fer galvanisé qui sert à tendre le grillage. J’ai bien noté que vous prévoyez 3 tours de fils c'est-à-dire 3 fois 400 mètres de fils. C’est évidemment une bonne chose, même ci cela coûte un peu plus cher. J’ai vérifié qu’au MALI c’est seulement 2 tours qui sont installés. Sur la pose, il faudra veiller à ce que le fil passe bien dans les trous des cornières pour être bien tenu. Au MALI nous avons du faire refaire la pose car le fil ne passait pas partout dans les trous des cornières. Je te joins une photo d’une clôture, justement celle qui a été mal posée. Tu constateras sur la clôture que le fil n’est pas bien tendu et cela provient du fait qu’il n’a pas été posé correctement.


J’ai bien noté que désormais toutes les sommes d’argent qui vous sont envoyées pour la réalisation de projets au village de KANGARE doivent transiter par le nouveau compte en banque ouvert par Kaab Noogo : compte 12214800801 SGBB( société generale des banques du burkina). Il faudra nous signaler très précisément quel montant cette banque prélève pour un transfert d’argent en euros comme vous le faisiez d’ailleurs lorsque l’argent transitait par le compte de Zakaria.

J’attends donc tes réponses et remarques ainsi que le feu vert pour le transfert d’argent destiné au paiement de l’entreprise TACHERON GENERAL.

A très bientôt

Amitiés

Jacques FONTAINE

mercredi 17 octobre 2007

Le creusement des puits pour l'espace maraîcher est en route

Voici des nouvelles de Kangare et du projet d'espace maraîcher par l'intermédiaire de SOULEYMANE :
Vous noterez qu'un travail formidable a ainsi été réalisé par les villageois et les ressortissants de OUAGADOUGOU.

Premier message du 16/10/2007:

"salut Jacques et à tous les amis de LACIM!
une perturbation générale du reseau de connection au burkina a un peu retardé la reponse à vos questions.
sur ce, concernant le nombre de femmes alphabétisées je ne suis pas sûr mais au moins 20 sont alphabétisées. je vais vous donner le nombre exact lundi prochain car le weekeed je me rend au village pour assister au demarrage du creusage des puits.
j'ai bien souligné que les hommes ne sont pas ecartés de la réalisation du projet de maraîchage. ils creuseront les puits, installeront la clôture et assisteront leur femmes associées a ce projet.
biensur la suite de ce projet et son extentio sont des volet que nous association kaab-noogo a deja discuté. le comité de gestion du périmètre intallé (qui sont des femmes) va instituer une cotisation par associée a chaque fin de campagne qui leur permettront de demarrer sans difficulté la campagne prochaine (achat de semences, intrants..). il bien vrai que ce perimètre ne peut pas contenir toutes les femmes desireuses et de ce fait nous avons fait de telle sorte qu'au sein de chaque regroupement familiale il y ait au moins duex femmes associée.
pour les années a venir avec l'enracinement du projet nous pensons approcher d'autres partenaire pour l'extention.
j'ai connaissance de ces types de projet dans la province du yatenga (ouahigouya) surtout au groupement naam mais ce pratique n'est pas rependue dans le bam.
cepandant ce volet est aussi une des plan d'action de lutte contre la pauvreté du gouvernement burkinabé.
je vous envoie aussi les proformats des différents achats.
nous accordons une attention particulière a ce projet et sa reussite est pour nous un enjeu très important
toutes mes amitiés et à bientot
souleymane"

Deuxième message avec les pièces jointes :

"salut
concernant l'enseignement que je tire de ce type de projet je note que là où ils sont realisés il ya un développement de l'esprit d'initiative et d'entreprenariat de la population. à seguenega et a ouahigouya les femmes qui ont acquis une experience sont moins dependantes et se font de gros revenus. leur situation economique et sociale n'est pas comparable au reste.
voici le numero bancaire, code bancaire 30074 code guichet 01001 clé RIB= 97, numero compte 12214800801 SGBB( société generale des banques du burkina) burkina- faso Association KAAB-NOOGO à ouagadougou .signataire SAWADOGO Hamidou, KANE Halidou, OUEDRAOGO Asséta.
Pour la proposition technique de la formation et du suivi par la FNGN Séguénéga je ne l'ai pas encore recu. mais les responsables me l'ont promise lpour a semaine prochaine car leur personel etait en congé. trouvez en fichier joint les autre propositions."

Pour accéder aux documents joints cliquer sur les photos ci-dessous :

Devis pour le busage des puits :














Devis pour la cloture de l'espace maraîcher :















Pour télécharger le nouveau budget prévisionnel, tenant compte des devis ci-dessus, cliquer ici.

Consultez ci-dessous le récipicé de déclaration de l'association KAAB-NOOGO qui vient de se faire reconnaître officiellement à Ouagadougou et qui vient donc d'ouvrir un compte en banque pour permettre le transfère d'argent pour ce projet maraîcher.



vendredi 12 octobre 2007

Historique des jumelages de notre groupe LACIM - Clermont - Champfleury avec Kangaré et Oufou

Voici enfin, grâce au travail acharné de Danielle Coantic l'historique des jumelages de notre groupe LACIM - Clermont - Champfleury avec les villages africains de Kangaré au Burkina Faso et Oufou au Mali.
Danielle a pu réaliser cet historique grâce aux archives des Merlin et des Perrier.
Voici donc le document qui va nous permettre de communiquer de façon plus dynamique avec notre environnement et nos amis pour collecter de l'argent pour nos projets, notamment l'espace maraîcher de Kangaré.
Pour le télécharger cliquer ici.

Le projet de maraîchage de Kangaré est consultable sur ce blog à l'adresse : http://lacimchampfleury.blogspot.com/2007/08/le-projet-de-marachage-du-comit-de.html

Pour plus de précision sur la Fédération des groupement NAAM du Burkina Faso qui va "encadrer" le projet par de l'assistance technique et de la formation, vous pouvez consulter son site internet à l'adresse : http://naam.free.fr/ALLEGE/FNGNAAM.htm

Vous avez donc maintenant tous les éléments pour promouvoir ce projet et collecter des fonds auprès de vos amis et connaissances sans oubier de leur signaler les déductions fiscales que leurs dons pourront engendrer.

mardi 2 octobre 2007

Compte rendu de la réunion du 29 septembre 2007

Claude vient de nous faire parvenir le compte rendu de notre réunion du 19 septembre que vous pouvez donc retrouver ici et télécharger.
Vous n'aurez plus d'excuses pour dire que vous avez perdu le document en question.

dimanche 23 septembre 2007

Longue conversation au téléphone avec SOULEYMANE samedi 22/09 sur le projet de maraîchage

Voici très brièvement le résumé de cet échange :
-La saison des pluies vient de se terminer.
-Le groupement des femmes pour l'exploitation de l'espace maraîcher est déjà constitué, une démarche officielle de reconnaissance en tant qu'association est en cours. Le comité de gestion du groupement est également constitué.
-Les hommes restent associés à l'opération et apporteront toute la main d'oeuvre nécessaire au creusement des puits et autres travaux.
Dès la fin des récoltes ils attaquent le creusement des puits.
-Le site pour l'implantation du maraîchage sur 1 ha a été choisi et mis à disposition.
-Le Groupement Naam (FNGN)a bien été sollicité pour assurer la formation et le suivi nécessaire. C'est l'antenne de Séguénéga qui assurera cette coopération.
-L'association des ressortissants du village vivants à OUAGA, Kaab-Noogo va assurer également un suivi rapproché pour tout ce qui est commandes des matériaux, engagements des entreprises pour les travaux.
-Souleymane va me faire passer les détails du planning et les devis des entreprises et d'achats de matériaux afin que nous ayons une vision précise de l'échelonnement des versements d'argent que nous devrons faire. Un compte en banque spécifique va être créé à OUAGA pour l'opération.
-Souleymane va me communiquer par mail les coordonnées du groupement Naam ainsi que ceux des principales entreprises qui vont intervenir afin que je puisse me mettre en relation directe avec elles.

Nous aurons donc très bientôt ces renseignements dans un courriel de SOULEYMANE qui par ailleurs validera ce compte rendu écrit.

Compte tenu de toutes ces précisions, on peut dire qu'il y a eu une mobilisation remarquable du village sur le projet et on ne peut certainement pas les faire lanterner.

Je propose donc que l'on assume dès maintenant nos engagements tout en effectuant une supervision resserrée à distance que je veux bien assurer. Je me rendrai personnellement sur place, probablement début janvier 2008 pour rencontrer tous les acteurs du projet et m'assurer de son bon déroulement.

Quant aux financements que nous n'avons pas encore rassembler, il nous faudra procéder à un prêt auprès du siège de LACIM afin de ne pas couper la dynamique engagée.

Qu'en pensez-vous, j'attends vos réactions.

Jacques

samedi 22 septembre 2007

Une politique de LACIM au MALI : Réaliser des espaces de maraîchage au profit de groupements de femmes, sur une superficie de 1 ha.

En guise d'argumentaire à notre projet de réalisation d'un espace maraîcher à KANGARE, relisez l'article paru dans le bulletin "LACIM Infos" et sur le site internet www.lacim.fr.
Télécharger cet article en cliquant ici.

LACIM, en laissant intervenir comme maître d'ouvrage, une ONG malienne, GAE Sahel, avec laquelle elle travaille depuis de nombreuses années (notamment pour l'alphabétisation), a pu obtenir une aide financière de l'Ambassade de France au MALI pour la réalisation de 5 espaces d'un hectare dans la commune de N'CIBA, Cercle de KATI, Région de KOULIKORO.

jeudi 20 septembre 2007

Deux lettres récentes de KANGARE

La première lettre est datée du 05 avril 2007 et est téléchargeable ici.
La seconde est datée du 05 août 2007 et répond à celle que le groupe a envoyé en juin 2007. Pour la télécharger cliquer ici.

Relisez la lettre que nous leur avions expédié début juin 2007 en cliquant ici.

Lettre reçu de OUFOU datée du 08 juin 2007

Un compte rendu de visite à OUFOU, le 08-06-2007,de YORO HAÏDARA (un permanant de LACIM à BAMAKO, nous est parvenue en août. Vous pouvez téléchargée en cliquant ici.
On y apprend le décès du chef de village.
Gérard Verschore se renseigne au sujet du crépissage des murs de l'école, car il n'est pas évidant que celui-ci ait été fait de façon provisoire avec de la terre pour la saison des pluies 2007.

Vous pouvez également relire la lettre du groupe adressée en juin 2007 à OUFOU en cliquant ici

Pour situer nos 2 jumeaux du MALI et du BURKINA FASO

mercredi 19 septembre 2007

Nouvelle convention mise au point par LACIM pour le soutien à une Ecole Communautaire.

A titre d'information voici ce que pratique LACIM pour soutenir une école communautaire au Mali.
Cliquez ici pour télécharger le document.

Quelques informations récentes de LACIM en complément du Bulletin LACIM-Infos n°: 12

Le numéro 12 de LACIM-Infos vous sera distribué lors de la réunion chez Claude et Françoise.
En complément à ce Bulletin voici une note complémentaire réservée aux adhérants.
Cliquez ici pour la télécharger.

mardi 11 septembre 2007

Réunion du 19 septembre 2007 chez les PERRIER en présence de DAOUDA GANZORE, fondateur de notre jumelage.

La prochaine réunion Lacim Champfleury aura lieu comme prévu le mercredi 19 septembre à 20h15 chez Perrier
80 rue Thevenot Thibaud (près de la place des Bughes) tél 04 73 92 30 62

L’ordre du jour sera le suivant :

Point sur le jumelage de Kangare (courrier, maraîchage, stérilisateur, Suleyman etc…)
Point sur le jumelage de Oufou (suivi, projets…)
Point financier actualisé fait par la trésorière
Plan d’action pour l’année à venir
Infos du National (commission Afrique, Conseil d’Administration)
Discussion, propositions pour le développement du groupe
Divers

Amicalement Claude

mercredi 5 septembre 2007

Venue de Daouda à Clermont - Il sera présent ce 19/09

Pour info

Daouda Gansoré, ex étudiant à Clermont dans les années 70 et initiateur du jumelage de Kangaré nous annonce sa venue en France pour 10/15 jours (date exacte non fixée)en septembre avec sa femme et ses 2 enfants. Il réside à Dakar et travaille à la Banque de L'Afrique de l'Ouest. On vous tient informé.

Claude et Françoise

mercredi 29 août 2007

Le projet de maraîchage du Comité de jumelage de KANGARE nous est parvenu

Souleymane vient de me communiquer le projet de maraîchage de KANGARE.
En cliquant sur les mots clés qui suivent, télécharger le projet du village et le budget prévisionnel.
Merci d'en faire une lecture attentive pour que l'on puisse en discuter sérieusement à notre prochaine réunion du groupe LACIM-CHAMPFLEURY prévue le 19 septembre.

Jacques

jeudi 23 août 2007

Le faux pas africain de Sarkozy

On ne se faisait pas trop d'illusions sur la capacité de SARKO à changer le discours et les relations avec l'Afrique.
Eh bien on est servi !

Analyse
Le faux pas africain de Sarkozy
Article paru dans l'édition du 24/08/2007

epuis près d'un mois, Nicolas Sarkozy déclenche en Afrique une vague d'hostilité dont il n'avait sans doute pas anticipé l'ampleur. S'adressant aux " jeunes d'Afrique " dans un amphithéâtre de l'université Cheikh-Anta-Diop de Dakar le 26 juillet, le président de la République avait proclamé avec fougue son amour du continent : " J'aime l'Afrique, j'aime et je respecte les Africains ", a-t-il lancé devant un parterre d'universitaires triés sur le volet. Les " vrais " étudiants avaient été écartés par crainte de manifestations d'hostilité à l'égard de l'homme de " l'immigration choisie ".

Accédez à l'intégralité de cet article sur Le Monde.fr en cliquant ici

mercredi 22 août 2007

A propos du stérilisateur pour le dispensaire de KANGARE

Fin juillet est parvenu à Nicolas le courrier suivant de KANGARE contenant le devis du stérilisateur à gaz s'élevant à 430000 Fcfa.
Le comité de jumelage espère recevoir de notre groupe la somme de 387.000 Fcfa (590 €) soit 90% de la somme nécessaire.
Cliquer ici pour lire le devis.

mardi 21 août 2007

Des Nouvelles de KANGARE et de SOULEYMANE

2 messages de SOULEYMANE viennent de me parvenir qui montrent que le projet de maraichage de KANGARE progresse à grande vitesse et que SOULEYMANE semble bien tranquilisé au sujet de sa santé :

1er message du 30/07/2007 :
Salut JACQUES
je vais nettement mieux et j'espère une amélioration continue de ma santé.
je suis toujours au village comme j'ai encore un mois de congé. les choses avancent bien et je puis vous dire que le projet de maraichage élaboré vous parviendra en août. Aujourd'hui je suis revenu à Kongoussi pour des informations concernant ce projet et j'en profite pour vous donner quelques nouvelles.
au village il pleut bien et la saison hivernale avance et nous espérons un dénouement meilleurs.
C'est là un avant goût des informations et à mon retour poussé au 7 /08/ vous aurez de plus amples informations sur les activités du jumelage surtout sur le projet maraîchage, sur moi et sur Mohamed.
Amitiés

2ème message du 08/08/2007 :
Bonjour Jacques!
Je suis donc de retour du village. tout se passe bien là-bas et la saison hivernale avance bien. vous avez le bonjour de Haguirata ainsi que de Maïmouna qui se portent bien.
Recevez également le salut amical du chef de village et du comité de jumelage qui saluent votre engagement inlassable pour leur soutien.
Je me porte de plus en plus bien et ceci grâce à votre soutien matériel et moral qui ont été très capital pour moi. Que vous en soyez remerciés.
ça y est le projet de maraichage est enfin rédigé avec des précautions pour sa réussite.
Sa faisabilité a été étudiée grâce à une concertation avec le comité, le chef du village, le maire de la commune rurale de Rollo, les femmes du village et les structures techniques comme la FNGN (fédération nationale des groupements naam), l'association de développement sougri-nooma. J'espère bien que vous aurez vent de ce projet par un courrier du comité de jumelage.
Pour mes activités d'élévages de poules et d'ovins cela se passe bien même si ces derniers temps je ne vous ai pas fait de bilan.
A cet effet j'ai préparé un courrier que vous recevrez par la poste.
Au niveau de l'école, les élèves au CM2 ont réussi 100% au CEP.
J'ose aussi penser que votre groupe a reçu le devis pour le stérilisateur.
Au niveau de Ouagadougou, l'association des ressortissants de kangaré a obtenu des autorités nationales un récipissé de reconnaissance officielle. Désormais nous pouvons mener des activités d'envergure dans le sens du développement.
Salut à tes petit enfants
Toutes mes amitiés à bientôt
souleymane

mercredi 1 août 2007

Des clés pour comprendre notre planète

Parmi mes lectures de l'été je vous recommande vivement :
La Maison Monde - Libres leçons de BRAUDEL, de François-Xavier Verschave.
Editions Charles Léopold MAYER.

Une véritable boite à outils pour mieux comprendre l'histoire des sociétés et notre monde d'aujourdhui.

Vous trouverez ici la présentation de l'ouvrage ainsi qu'un tableau de synthèse représentant les trois étages braudéliens des sociétés.

Mais pour vous donner vraiment envie de lire cet ouvrage d'une lecture facile, je vous ai scanné une dizaine de pages très liées à ce que nous faisons au sein de LACIM pour le développement rural en Afrique.
Lire : "Etayer l'économie de subsistance et l'échange local"

Cette lecture faisait suite à une plus ancienne du même auteur : "De la Françafrique à la Mafiafrique" dont je vous recommande aussi la lecture.

Jacques FONTAINE